Energie vitale
       Sylvie Friedlander
  

 7 rue Riopelle, Aylmer - 33 rue Principale, Aylmer
 819 557 1949

 

Le massage thaïlandais traditionnel Nuad Bo Rarn chez Energie vitale

Le massage traditionnel thaïlandais est une pratique ancestrale remontant à au moins 2500 ans. Il fait partie de la médecine Thaïlandaise, tout comme la phytothérapie, très développée en Thaïlande. Il est inspiré de la médecine Chinoise et de la médecine Indienne ; on y retrouve l’influence du Shiatsu ou de son ancêtre Chinois le Tuina, et aussi celle du Taoïsme, de l'Ayurveda Indien et du Yoga. On en attribue la paternité et la codification non pas à un Thaïlandais mais à un Médecin Bouddhiste Indien, Jivaka Kumar Bhaccha, Médecin Royal, disciple et ami de Bouddha.

Le bouddhisme est très implanté en Thaïlande, sous sa forme religieuse, et également dans sa dimension philosophique. Il imprègne la vie quotidienne des Thaïs. Pour toutes ces raisons, le massage de Jivaka Kumar Bhaccha s’y est fortement développé, et fait maintenant partie de l’art de vivre des Thaïs. Il est pratiqué quotidiennement dans les familles : les Thaïlandais reçoivent un massage aussi naturellement que nous allons chez le coiffeur ! Il est enseigné dans les temples bouddhistes, et notamment le Wat Phô à Bangkok, le temple du Bouddha  » couché « , l’un des hauts lieux de l’enseignement du massage. Il est également pratiqué dans tous les hôpitaux de Thaïlande, et très fréquemment associé aux soins médicaux, comme un complément indispensable pour amener bien-être et guérison (notamment à Chiang Maï au Old Medecine Hospital, autre haut-lieu de la pratique et l’enseignement du massage thaïlandais).

Philosophie du Massage Thaïlandais:

Imprégné du bouddhisme, le Massage Thaïlandais retient notamment de cette philosophie les concepts d’interdépendance et d’énergie universelle. Notre organisme est considéré comme une entité énergétique en relation permanente avec les énergies qui nous entourent. Tout dans l’univers est dans un mouvement permanent de transformation, régulier et ininterrompu. L’être humain, comme l’univers dans lequel il baigne, est imprégné d’énergie. Celle-ci parcourt le corps selon des lignes appelées ”Sen“, qui correspondent aux méridiens d’acuponcture pour les Chinois, et aux nadis pour les Indiens.

Du bouddhisme, les Thaïlandais retiennent également que la maladie ou la guérison ont un sens : la maladie est vue par cette philosophie comme un désordre qui s’est installé dans la circulation de l’énergie interne, et la guérison est atteinte lorsque le ”patient” retrouve une circulation harmonieuse de l’énergie interne. Les Sen sont difficiles à appréhender pour les occidentaux, car ils ne sont pas constitués de matière comme les os, les muscles, ou les veines. Il faut les ressentir, sans les voir, c’est pourquoi on parle d’Art du Toucher. Les Asiatiques ont recensé au fil du temps 72000 Sen qui assurent le flux de l’énergie à l’intérieur du corps et les connexions avec l’extérieur. Le principe du Massage Thaï est d’harmoniser cette circulation d’énergie interne, en agissant par stimulation et libération des zones et organes externes. On parle de QI (prononcez Chi), de contrôle de l’énergie vitale, et de son harmonisation autour du hara, le centre de l’énergie vitale de l’individu. 
Le corps et l’esprit fusionnent comme dans la pratique du Yoga. C’est pourquoi le Massage Traditionnel Thaïlandais est également appelé  yoga-massage.

UA-133361899-1